Caron Paulovich [formerly Brewer]

En 1968, c’est comme mère récemment monoparentale que je débarque à Yellowknife, un mercredi. Je pars à la recherche d’un emploi le jeudi. Je fais bonne impression lors d’un entretien d’embauche le vendredi. Enfin, on m’informe que je commence au central de sténographie dès le lundi matin! C’est Rosemary Scott (plus tard Turner) qui m’a accordé l’entretien et m’a embauchée. Je me souviens de ses paroles encourageantes : « En travaillant ici, vous regagnerez une partie de votre confiance. » J’ai adoré mon emploi au central. J’y ai développé de grandes amitiés et appris le fonctionnement du GTNO. Barbara Wright a supervisé mon travail et Bea Beaulieu a été ma première mentore. Puis, trois mois plus tard, c’était à mon tour de mentorer une recrue, Doris McPherson. Ce central de sténographie servait souvent de tremplin vers d’autres emplois de bureau ou de secrétariat. Pendant près de douze ans, j’ai occupé divers postes administratifs ou de secrétariat au GTNO. J’apprécie encore aujourd’hui tout l’encouragement, le soutien et le formidable élan que j’y ai reçus! Les possibilités d’avancement ne manquaient pas. J’ai effectué mes débuts au GTNO comme dactylo au bas de l’échelle pour peu à peu gravir les échelons : commis-dactylo, commis-sténographe, puis sténo, secrétaire et enfin secrétaire de direction. Après avoir occupé tous ces postes, je suis devenue secrétaire de haute direction auprès de John H. Parker, alors sous-commissaire des Territoires du Nord-Ouest, en plus de faire du remplacement au bureau du commissaire Hodgson. Décidément, cela a été une expérience unique dans ma carrière, car bien des choses se sont produites durant cette période (1968-1979)! Je suis aussi très reconnaissante à Rosemary qui m’a REDONNÉ ESPOIR!